Vous êtes ici : Accueil FRAdmissionErgotherapeute hors union européenne

Ergothérapeutes hors Union Européenne

Publié le 21 décembre 2018 Mis à jour le 16 janvier 2019

Vous êtes ergothérapeute étranger extra-communautaire et vous souhaitez vous inscrire à l'institut de formation en ergothérapie, voici la procédure à suivre.

Les inscriptions se déroulent en ligne du 7 janvier au 22 mars 2019 : Inscription en ligne

Calendrier :
• Epreuve d’admissibilité (Ecrite): 07 Mai à 13h30
• Epreuve d’admission (Orale): 15 Mai à 09h30
• Jury d’admission : 14 Juin 2019
• Communication des résultats : à partir du 17 juin 2019
• Confirmation par le candidat de l’admission : fin juin 2019
• Inscription définitive : à partir du 08 juillet 2019
• Entrée en formation : septembre 2019

Documents à remettre sous 10 jours :
• Copie d'une pièce d’identité recto-verso, carte nationale d'identité ou passeport
• Lettre de motivation
• Curriculum vitae
• Règlement des droits d’inscription soit un chèque de 108 € à l’ordre de « Agent Comptable Université Paris 12 »
• Copie d'un justificatif précisant les modalités d'aménagement aux épreuves (arrêté MDPH, medecine universitaire...)
• Copie du diplôme d’ergothérapeute (pour les art 32) (1) et éventuellent du (des) autre(s) diplôme(s)
• Relevé du programme des études suivies précisant nombre d’heures de cours par matière et par année de formation, durée et contenu des stages cliniques et dossier d’évaluation continue (le tout délivré et attesté par une autorité compétente du pays qui a délivré le diplôme) (2)

Traduction en français par un traducteur agréé auprès des tribunaux français des pièces (1) et (2)

> Extraits de l'arrêté du 5 juillet 2010 relatif au diplôme d’Etat d’ergothérapeute du ministère de la santé et des sports
 
TITRE II
DISPENSES DE SCOLARITÉ
 Art. 32 : Les titulaires d’un diplôme d’ergothérapeute ou autre titre ou certificat permettant l’exercice de la profession d’ergothérapeute obtenu en dehors d’un Etat membre de l’Union européenne ou d’un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen ou de la Principauté d’Andorre ou de la Confédération suisse peuvent bénéficier, sous réserve de réussite à des épreuves de sélection, d’une dispense de scolarité pour l’obtention du diplôme d’Etat d’ergothérapeute.
Ces épreuves sont organisées simultanément à celles du concours de droit commun prévu par l’arrêté du23 décembre 1987 modifié susvisé et sont évaluées par le jury mentionné à l’article 8 dudit arrêté.
 
Art. 33 : Le nombre total de candidats admis dans un institut de formation en ergothérapie au titre de l’article 32 au cours d’une année donnée s’ajoute au nombre de places de première année attribuées à cet institut pour l’année considérée, sans pouvoir excéder 5 % de ce nombre de places. Lorsque l’application de ce pourcentage conduit à un nombre décimal, ce nombre est arrondi au nombre entier supérieur.
 
 Art. 34 : Pour se présenter aux épreuves de sélection prévues à l’article 35, les candidats adressent à l’institut de formation en ergothérapie de leur choix un dossier d’inscription comportant :
1° La photocopie de leur diplôme d’ergothérapeute (l’original sera fourni lors de l’admission en formation) ;
2° Un relevé du programme des études suivies, précisant le nombre d’heures de cours par matière et par année de formation, la durée et le contenu des stages cliniques effectués au cours de la formation ainsi que le dossier d’évaluation continue, le tout délivré et attesté par une autorité compétente du pays qui a délivré le diplôme ;
3° La traduction en français par un traducteur agréé auprès des tribunaux français de l’ensemble des documents prévus aux 1° et 2° ; 4° Un curriculum vitae ; 5° Une lettre de motivation.
80, avenue du Général de Gaulle - 94010 Créteil cedex www.u-pec.fr
 
Les dispositions du 2° ne s’appliquent pas aux candidats bénéficiant de la qualité de réfugié politique.
 
Art. 35 : Les épreuves de sélection sont au nombre de trois : – une épreuve d’admissibilité ; – une épreuve d’admission.
L’épreuve d’admissibilité consiste en une épreuve écrite et anonyme comportant l’étude d’un cas clinique en rapport avec l’exercice professionnel de l’ergothérapie.
Cette épreuve, d’une durée de trois heures, est notée sur 20 points.
Pour être admissible, le candidat doit obtenir à cette épreuve une note au moins égale à 10 sur 20.
 
 Les candidats déclarés admissibles par le jury sont autorisés à se présenter aux épreuves d’admission consistant en une épreuve orale et une mise en situation pratique, organisées au cours d’une même séance.
L’épreuve orale, d’une durée de quarante-cinq minutes maximum, consiste en un entretien en langue française avec deux personnes membres désignées par le directeur de l’institut de formation en ergothérapie parmi les membres du jury mentionné à l’article 8 de l’arrêté du 23 décembre 1987 modifié susvisé. Cette épreuve permet, à partir de la lecture de son dossier d’inscription, d’apprécier le parcours professionnel du candidat et ses motivations. Elle est notée sur 20 points.
Pour être admis dans un institut de formation en ergothérapie, les candidats doivent obtenir un total de points au moins égal à 30 sur 60 aux deux épreuves de sélection.
 
 Art. 36 : A l’issue des épreuves d’admission et au vu des notes obtenues aux deux épreuves, le président du jury établit une liste principale et une liste complémentaire.
En cas d’égalité de points entre deux ou plusieurs candidats, le candidat le plus âgé est classé avant les autres.
 
 Art. 37 : Le directeur de l’institut de formation en ergothérapie, après avis du conseil pédagogique, est habilité à dispenser les candidats admis en formation de certaines unités d’enseignement et de stages. Cette décision est prise en fonction du niveau de formation initiale en ergothérapie des candidats, du résultat à l’examen d’admission prévu à l’article 35 et de leur expérience professionnelle.